Conte pour enfants – Dans la forêt

Et la porte de son imaginaire s’ouvre…

– DANS LA FORÊT –

Lorsque vient l’heure du dodo, voici une relaxation guidée suivie d’un conte à lire à votre enfant pour l’aider à s’endormir avec de belles images en tête. Ici, l’idée est de l’accompagner vers la détente, et développer son imaginaire et ses ressentis, pour l’emmener vers de jolis rêves…

– L’idéal est de lui faire la lecture lentement, dans son lit, confortablement installé, les yeux fermés. –

–> SINON, LA RELAXATION ET LE CONTE GUIDÉS ICI :

 

« Il est temps de se détendre et se sentir bien pour faire de jolis rêves et vivre pleinement la journée de demain ! Pour t’y aider, nous allons essayer de nous laisser aller et de développer notre imagination… Alors, suis le son de ma voix, nous allons commencer…

Allongé-e sur ton lit, tes petits yeux fermés, commence par relâcher tout ton corps dans le matelas. Inspire profondément par le nez en gonflant ton ventre – comme si un ballon se gonflait dedans – et expire, toujours avec le nez, en rentrant doucement ton ventre – comme si l’air sortait lentement du ballon qui se dégonfle. Continue comme ça quelques respirations lentes et profondes… Inspire, gonfle doucement ton ventre ; puis expire, et ramène lentement ton nombril vers le matelas… Inspire, gonfle ton ventre… Expire, rentre ton nombril…

Amène désormais ton attention sur le bas de ton corps, et plus précisément, au niveau de tes talons. Tu sens l’appui qu’ils ont sur le matelas ? Concentre-toi maintenant sur l’ensemble de tes pieds : la plante de tes petits petons, tes coussinets, tes doigts de pieds… Remonte un peu, et essaies de sentir tes chevilles, puis tes mollets, l’appui de tes mollets sur le lit, l’arrière de tes genoux, le devant, l’arrière de tes cuisses, le devant de tes cuisses… Puis concentre-toi sur tes fesses, l’appui qu’elles ont sur le matelas… Remonte encore jusqu’au bas de ton dos, le milieu du dos, puis le haut du dos. Ton corps se détend petit à petit… Tes épaules, tes bras, tes coudes, tes poignets et tes mains se détendent progressivement.

Reviens un instant sur ta respiration… Inspire avec le nez, profondément ; gonfle le ventre, puis expire lentement, et relâche bien tout ton corps sur le lit. Focalise ton attention sur ton cou, ta nuque, l’arrière de ta tête contre l’oreiller, ton visage, tes yeux, ton front, tes lèvres, tes joues ; et laisse venir la détente partout sur ton visage…

Maintenant… Imagine que tu te trouves dans la forêt. Dans une jolie forêt, avec une belle lumière qui passe entre les feuilles des arbres. D’abord, tu regardes le sol. Sous tes petits pieds nus, il y a une mousse toute douce qui recouvre de la terre, toute douce aussi, et quelques feuilles, ici et là. Tu lèves les yeux, et vois qu’il y a des arbres partout autour de toi. Grands, majestueux, bienveillants. Comme s’ils te disaient tous ensemble, à leur manière : « Bonjour toi, bienvenue ! Viens voir comme c’est joli chez nous. Ne crains rien, il n’y a que de la joie ici !» Alors, un grand sourire se pose sur ton visage. C’est vrai que tu te sens bien dans cette forêt !

Tu lèves la tête et aperçois le sommet des arbres, qui montent très haut dans le ciel. Tu vois leurs nombreuses feuilles danser doucement avec le vent. Jamais tu n’avais vu autant de verts différents ! Le va-et-vient des feuilles laisse apparaître les rayons du soleil. C’est trop joli… Un tas d’oiseaux et de papillons volent gaiement au-dessus de toi. Tu en suis un du regard, un papillon tout bleu avec de grandes ailes – magnifique… Et puis un oiseau avec une tête rigolote et des plumes de toutes les couleurs. Et puis un autre oiseau, tout blanc celui-ci, avec un peu de jaune dans ses grandes plumes, qui te semblent vraiment douces vues d’en bas. Sous tes pieds, le sol est tout moelleux, un peu comme si tu te trouvais sur un nuage… Tu remues tes orteils dans le sol. Tu sens tes talons, tes coussinets et tous tes doigts de pieds se glisser légèrement dans la terre. C’est chaud, c’est doux, c’est agréable…Devant toi, un étrange oiseau vient de passer. Une première fois, très vite, puis une autre, un peu moins vite… Et enfin, tu arrives à voir dans les détails ce drôle de petit volatile. En réalité, tu t’aperçois que c’est une fée… Une jolie fée qui fait du surplace devant ton visage et qui te fait le plus beau des sourires ! Puis là, comme si vous vous étiez mis d’accord sans même avoir besoin de parler, tu te mets à courir très vite en suivant la petite fée. À droite, à gauche, vous vous déplacez dans tous les sens entre les arbres en faisant les fous tous les deux. C’est vraiment rigolo de la suivre partout comme ça ! Tu l’entends même éclater de rire. Alors, tu ris aussi.

Et, soudain, tu te rends compte qu’il y a moins d’arbres autour de toi, plus espacés, et qu’une rivière coule au loin. En fait, la petite fée t’a emmené-e auprès des siens, dans sa maison. C’est encore plus joli que dans la forêt ! Il y a des fleurs avec de jolies couleurs un peu partout, de l’herbe toute verte sous tes pieds, et un arbre beaucoup plus gros que les autres au milieu, avec un tronc très large et de grandes feuilles qui bougent légèrement avec le vent.

Dans ce décor coloré, tu aperçois des dizaines de petites fées qui se trouvent un peu partout ! Certaines sont dans le ciel et volent joyeusement en s’amusant, d’autres sont assises dans l’herbe, d’autres semblent faire une sieste sur les branches de l’arbre plus gros que les autres, certaines sont emmitouflées dans les fleurs, d’autres encore se trouvent au bord de la rivière, les pieds dans l’eau.

Tu hésites un peu à monter dans l’arbre, mais tu décides finalement de rejoindre les fées qui se trouvent au bord de la rivière. Tu t’installes alors à côté d’elles et déposes, toi aussi, tes petits pieds dans l’eau. Elle est un peu fraîche, mais juste ce qu’il faut ! Devant toi, tu aperçois un tas de petits et gros poissons se trémousser. Certains viennent même te chatouiller les pieds. C’est rigolo…Tu regardes les petits êtres magiques qui sont assis à tes côtés, et les vois s’allonger délicatement dans l’herbe. Alors, tu fais pareil. Tu t’allonges dans l’herbe douce et découvres un beau ciel bleu entre les feuilles des arbres. Dans ce ciel bleu, des nuages défilent lentement sous tes yeux. Tu les regardes et imagines un tas d’his-toires en fonction de la forme qu’ils ont… Puis tu vois ton amie, la petite fée de tout à l’heure, voler autour de toi. Alors, tu la suis du regard et la vois s’asseoir délicatement sur ton ventre, puis s’allonger sur toi.

Là, allongé-e dans l’herbe, les pieds dans l’eau, la petite fée sur ton ventre, tu regardes le ciel une nouvelle fois et ressens un sentiment de calme et de légèreté. Comme si tu flottais ! Petit à petit, tu sens tes petits yeux devenir lourds… et doucement se fermer. Mais comme tu te sens bien, tu n’essaies pas de lutter pour les garder ouverts. Tu sens les respirations douces de ton amie la fée et décides de suivre son rythme. Tu gonfles ton ventre et inspires profondément quand elle inspire et relâches tout ton corps dans le sol quand elle souffle l’air à travers ses petites narines. Vous restez un moment comme ça, à respirer ensemble, sur le même rythme…

Puis, tous les deux, dans cet endroit magique, vous vous endormez doucement l’un sur l’autre. Vous êtes bien ! Car vous savez que vous allez très vite vous retrouver dans vos rêves… »

CONTE PROPOSÉ PAR FANNY GUICHET. EXTRAIT DE L’ÉCOLOMAG N° 74 (NOV/DEC 2019) HTTP://WWW.ECOLOMAG.FR 

Les chakras

Les chakras, qu’est-ce que c’est ?

En médecine tantrique, les chakras sont étroitement liés aux corps subtils, dont les 3 principaux sont le corps éthérique (physique), le corps mental (esprit) et le corps « astral ». Le corps éthérique véhicule la sève de la vie ; en lui se lisent la santé du corps physique et ses maladies. Avant d’être physiques, les maladies ont leur empreinte énergétique dans ce corps. Le corps mental inscrit, quant à lui, les idées de la personne, ainsi que la qualité de ses idées : fluides et souples, ou figées dans les croyances et les préjugés. Enfin, le corps astral – ou spirituel – révèle l’orientation générale de la vie de la personne, avec en particulier ses blessures psychiques fondamentales, celles qu’elle porte dès la naissance et qu’elle est amenée à transcender et guérir.

Les 7 centres énergétiques principaux – appelés chakras – présentent une très grande importance pour le fonctionnement du corps physique et des corps subtils associés. Ce sont des points précis du corps par lesquels les échanges énergétiques ont lieu. Véritables « poumons énergétiques », les chakras sont tous intimement liés à la respiration, positionnés le long de la colonne centrale. Si leur équilibre est bon, alors il y aura équilibre au niveau des 4 plans de conscience, à savoir le corps physique, le corps mental, le corps émotionnel et le corps spirituel.

Voici un petit rappel simple de ce dont il s’agit :

  • 1er chakra : racine – Muladhara (base, support)

Très lié à l’ancrage, il se situe au niveau du plexus pelvien, entre l’anus et les parties génitales. Connecté aux besoins fondamentaux, au mouvement, à la sexualité, aux glandes surrénales et aux organes sexuels, il stimule l’ensemble du corps (os, sang, muscles) et influence notre température, notre énergie globale et notre croissance pendant l’enfance. L’assurance et la conscience du monde matériel sont en lui. Il est le siège de la confiance en soi, de l’intégration sociale, de la conscience collective et du rapport avec la nature.

Sa couleur est le rouge.

  • 2e chakra : sacré – Svadhisthana (siège du soi)

En relation avec la respiration, il est placé entre la symphyse pubienne et le nombril, à l’endroit que les Japonais appellent le « hara », centre des énergies vitales. Il représente notre capacité à ressentir la sensualité, l’appétit, les désirs, les envies et l’entrain. Permettant d’entretenir la paix et la confiance en soi, il conditionne notre réserve d’énergie vitale. Il correspond au passé, à la famille, à la procréation, aux émotions et aux sentiments envers les autres.

Sa couleur est le orange.

  • 3e chakra : plexus solaire – Manipura (cité des joyaux)

Très lié au rayonnement d’une personne, il se situe au niveau du plexus solaire. C’est le centre de triage des énergies. Connecté au système nerveux, c’est un chakra de communication qui favorise les contacts avec l’extérieur. Notre état d’âme dépend en grande partie de la quantité de lumière que ce chakra va laisser pénétrer en nous.

Sa couleur est le jaune.

  • 4e chakra : cœur – Anahata (point de vie, porte de l’âme)

Lié au cœur, au système circulatoire, aux poumons et au thymus, il représente l’amour de soi et d’autrui, la sympathie, l’indulgence, le pardon, la confiance et l’élévation spirituelle. La conscience de ce centre détermine le degré d’estime de soi. C’est notre source d’amour, qui est l’élément indispensable à la fixation de l’énergie vitale.

Sa couleur est le vert.

  • 5e chakra : gorge – Visuddhi (purifier)

La manifestation de ce centre est nettement ressentie chaque fois que les mots ou l’expression des émotions se bloquent en nous (quelque chose nous reste « en travers de la gorge »). Générateur de vitalité et de longévité, ce chakra prévient les troubles de la vieillesse et apporte tranquillité d’esprit, sérénité, bonté et endurance.

Sa couleur est le bleu.

  • 6e chakra : troisième œil – Ajna (savoir, percevoir, diriger)

Parce qu’il active les autres chakras, on l’appelle aussi chakra maître. Situé à la racine du nez entre les yeux, il représente la lucidité, la créativité, la conscience et la capacité des perceptions extrasensorielles. Il abrite aussi le mental, les fonctions hautes de l’esprit et incarne la vision de la vie, la connaissance de soi, le discernement, l’intuition, la guérison, l’imagination créatrice et la clarté.

Sa couleur est l’indigo.

  • 7e chakra : couronne – Sahasrara (lotus aux mille pétales)

Centré au niveau du sommet du crâne, il échappe au corps physique. C’est l’une des principales entrées d’énergie. Il transcende l’action de tous les chakras et nous relie avec l’univers. Chakra de la méditation, il correspond au système de croyance, à la vision de spiritualité, à la sagesse et à la voie spirituelle. Sa couleur est le violet.

 

Lorsqu’un ou plusieurs chakras est un déséquilibre, il est possible de les travailler, les harmoniser et/ou revitaliser ceux qui le nécessitent. Le yoga, le reiki, les diverses techniques de gestion du stress et pratiques naturelles de santé peuvent grandement y aider !

LAISSEZ RAYONNER VOS ÉNERGIES POSITIVES.
INSPIREZ LA PAIX… EXPIREZ LES TENSIONS.

– Initiation à la réflexologie plantaire –

– Initiation à la réflexologie plantaire –

Les 16 et 17 novembre 2019

Le temps d’un week-end, venez découvrir les bienfaits de la réflexologie plantaire.

Au programme : protocole de relaxation du pied, apprentissage des zones réflexes phares et mise en pratique !
——————————————————————————————-

La réflexologie plantaire est la projection des systèmes et organes sur la plante, le dessus, les parties médiales et latérales des pieds. Cette pratique repose sur la notion de zones réflexes : une zone réflexe est la représentation d’une partie de l’organisme à un endroit déterminé qui en est sa projection miniature. Les études montrent que les manipulations de points et zones réflexes s’adressent au système nerveux central mais également au système nerveux autonome, celui que nous ne maîtrisons pas (les battements du cœur, la digestion, le fonctionnement hormonal …). Une séance de réflexologie a donc pour but de stimuler certaines zones qui vont déclencher des signaux (électriques, énergétiques) que le corps intégrera pour rentrer dans un processus d’homéostasie (c’est à dire d’équilibre interne).

Pour ce week-end d’initiation à la réflexologie plantaire, je vous propose de découvrir en premier lieu un protocole de relaxation du pied afin de le préparer à la pratique qui suit. C’est une étape importante : en préparant le pied à être réceptif au niveau physiologique, nous proposons un moment privilégié relaxant permettant à la personne de se détendre profondément en l’engageant au lâcher prise. Plus nous sommes dans le lâcher-prise, plus nous mettons notre corps dans un état d’accueil au soin et à ses bienfaits.

Au terme de cette première journée, vous serez donc capable de décliner un protocole de relaxation qui vous permettra de proposer à vos proches un agréable moment de détente et de (re)connexion à ce qu’ils sont, pour peu qu’ils acceptent de lâcher prise…

Lors de la deuxième journée : découverte des zones réflexes phares des pieds qui vous permettront de mobiliser les ressources internes de ceux sur qui vous allez pratiquer.

Vous apprendrez à situer et à travailler :

– Le système nerveux

– Le système cardio-respiratoire

– Le système digestif

– Le système immuno-lymphatique

Au terme de ce week-end, vous aurez appris à réaliser un massage relaxant du pied suivi d’une pratique réflexologique simple et épurée qui amènera à la mobilisation des ressources internes des personnes sur lesquelles vous allez travailler. Le tout pour permettre au corps (et à l’esprit) de se placer dans un état d’équilibre interne plus optimal.

Tarifs:

Possibilité de participer uniquement à la première journée :

– 100 euros la journée d’apprentissage du protocole de relaxation du pied

– 185 euros les 2 jours (protocole de relaxation du pied + zones réflexes phares)

Pensez à réserver votre place, le nombre est limité à 8 personnes.
Contact : Fanny Guichet – 06 85 80 27 65 – fanny@inspirequilibre.fr
Durée : 2 jours
Horaires : 9h30 – 17h

Inscription : https://soyoga-saint-tropez.fr/produit/initiation-a-la-reflexologie-plantaire

Conte pour enfants – Dans la prairie

Et la porte de son imaginaire s’ouvre…

Votre petit bout  a un peu de mal à se calmer le soir avant d’aller se coucher ? Vous avez envie de l’accompagner vers le sommeil avec de belles images en tête ? Voici un conte à lui lire avant de s’endormir. L’idée est ici de développer son imaginaire, ses ressentis et de l’aider à se détendre pour l’emmener vers de jolis rêves…

L’idéal est de lui faire la lecture lentement, dans son lit, confortablement installé-e, les yeux fermés.

– DANS LA PRAIRIE–

« Imagine que tu te trouves dans une prairie. Une prairie calme remplie de jolies fleurs de toutes les couleurs. Sous tes pieds nus, tu peux sentir l’herbe douce et fraîche sur laquelle tu te trouves. En marchant quelques pas, tu commences à sentir la douceur de l’herbe sous tes talons, tes coussinets et même sous tes orteils. C’est tout doux… C’est agréable !

Au-dessus de ta tête, il y a un joli ciel tout bleu. Et… Oh la la ! Le soleil te pique les yeux tellement il brille ! Mais tes yeux s’habituent doucement à la lumière… Autour de toi, tu vois des oiseaux de toutes les couleurs et de toutes les tailles danser dans les airs. Ce sont tous tes copains. Ils volent et s’amusent autour de toi comme pour t’inviter à faire pareil. Alors, tout-e content-e, tu te mets à courir partout avec eux en les suivant. À droite, à gauche, devant, derrière, tu cours dans tous les sens en rigolant avec tes nouveaux amis. Tu rigoles très fort et tu les entends même rire avec toi pendant que vous faites les fous tous ensemble.

Mais, ouf… Ça fatigue tout ça ! Alors, tu décides de t’asseoir au milieu de cette jolie prairie dans l’herbe toute douce. Autour de toi, il y a plein de fleurs qui dansent avec le vent. Tu t’amuses à les toucher, à les caresser… Tu sens comme elles sont douces ?

Et puis, dans le calme, tu décides de t’allonger dans l’herbe et de regarder les nuages qui se déplacent lentement dans le ciel. C’est rigolo les formes des nuages ! Tu vois un gros chat qui se lèche une patte, un bateau qui fait de la fumée, la forme d’un chapeau, et même un cheval qui galope à toute vitesse…

Devant toi, dans le ciel, il y a une famille de papillons qui volent. Des gros papillons, avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel sur leurs ailes. Ils sont beaux… Ils sont rigolos à voler partout autour de toi ! Et là, il y en a un qui se rapproche. Il vole doucement au-dessus de ta tête et finit par se poser sur le bout de ton nez. Ça chatouille ! Vous vous regardez un moment les yeux dans les yeux. Malgré sa toute petite tête, tu arrives à voir qu’il te fait un grand sourire… Alors, toi aussi, tu lui souris. On dirait bien que tu t’es fait un nouvel ami !

Et puis, petit à petit, à force de le regarder d’aussi près, tu sens que tes paupières deviennent toutes lourdes. Mais tu n’as pas envie de t’endormir tout de suite, alors tu luttes pour laisser tes petits yeux ouverts. Tu vois ton nouvel ami le papillon te regarder avec un léger sourire, la tête un peu penchée, comme s’il te demandait de venir jouer avec lui. Mais il n’y a rien à faire, tu es trop fatigué-e pour rester éveillé-e … Tes yeux n’arrivent plus à rester ouverts, alors, doucement, ils se ferment… Tant pis, tu retrouveras ton nouvel ami le papillon dans tes rêves… »

Conte proposé par Fanny Guichet. Extrait de l’écolomag n° 73 (Sept/Oct 2019) http://www.ecolomag.fr